La présidente du groupement de femmes

Réunion avec les femmes

Les femmes participent aux travaux

Développement d'un jardin maraîcher dans le village de Toroba

  • Objectif du projet

L’action était de permettre aux 50 femmes du groupement villageois du village de Toroba, commune de Dédougou, de créer un jardin maraîcher d’un hectare pour cultiver en contresaison (saison sèche) et ainsi mettre en place une activité génératrice de revenus (AGR).
Outre la mise en œuvre du terrain destiné à la culture l’action prévoyait une formation des femmes aux techniques maraîchères, aux techniques de vente et à la gestion. Les objectifs généraux étaient de réduire la pauvreté, de promouvoir durablement la sécurité alimentaire en augmentant les possibilités locales et de promouvoir l’égalité des sexes.

  • Contexte du projet 

La demande des femmes avait été formulée en février 2012 lors de la mission de deux membres de l’association. Cette demande a ensuite été instruite par les techniciens de l’OCADES notre partenaire à Dédougou. Le dossier établi. 
Cette demande a été analysée et complétée lors d’une seconde mission de deux membres de l’association en février/mars 2014 (rencontre avec les femmes du GVF, les responsables locaux et les techniciens de l’OCADES).
L’association ne pouvant financer ce projet sur une année, celui-ci a été planifié sur deux années.

 

  • Déroulement de l’action

- étude géophysique pour la localisation des deux puits sur le terrain (mai 2015)
- clôture du terrain avec un grillage (juin 2015)


Les femmes sont intervenues durant la pose de la clôture pour charrier les matériaux (agrégats, ciment, eau).
Suite à la clôture du terrain les femmes ont réalisé une culture de niébé (gros haricots) durant la saison des pluies de l’année 2015 (juillet- août).

Les deux puits ont été creusés et réalisés de février à mai 2016 ainsi que les quatre bassins de rétention d’eau pour l’arrosage. Les formations aux techniques maraîchères, à la gestion et aux techniques de vente se sont déroulées durant le premier semestre 2016. 


La haie vive a été plantée en juillet 2016 Les femmes du groupement ont été équipées du matériel de jardinage en juin 2016, et ont reçu les semences et engrais en juin 2016. Le jardin a été divisé en 127 parcelles en juin 2016 et les femmes ont pu commencer à travailler leur parcelle à ce moment.


En janvier 2017 les premières cultures (choux, oignons..) sont prêtes à être récoltées.

Au bout de plus de deux ans, le jardin maraîcher est opérationnel, les femmes du groupement villageois ont pu réaliser leurs premières productions (choux, oignons etc…) en saison sèche au cours du premier semestre 2017. 
Les femmes du GVF sont extrêmement méritantes et se sont fortement impliquées dans la réalisation du projet qu’elles avaient initié (Demande formulée par les femmes dès 2012).

Avec cette activité génératrice de revenus les femmes vont pouvoir disposer de moyens financiers leur permettant de mieux faire vivre leur famille. La diversité de l’alimentation (légumes verts) va améliorer la qualité nutritionnelle de l’alimentation familiale.


Les techniciens de l’OCADES accompagnent et suivent ce projet pour conseiller les femmes dans les productions à réaliser et la gestion de leur petit commerce. 


A la demande des femmes il est prévu une journée d’information et de découverte chez les producteurs du Sourou (région de maraîchage au Nord-Ouest de Dédougou).
 

Les images des travaux

 

Électrification solaire du collège de DAMAN, aménagement et équipement en matériel informatique d'une salle pour les enseignants

  • Rappel des objectifs du projet :

                                                                                                                                                                                                                            

Le but de ces équipements était de permettre :

- aux professeurs de pouvoir saisir et imprimer leurs devoirs sur place,

- au directeur et aux professeurs de recevoir et transmettre les données pour les évaluations annuelles qui sont organisées régionalement,

- de ne plus utiliser les ressources informatiques qui se trouvent à Yé, soit à 20 km de piste.

Ces équipements doivent améliorer les conditions de travail des enseignants, assurer une meilleure efficacité et permettre aux professeurs d’être plus disponibles pour l’enseignement de leur discipline en les déchargeant de certaines contraintes matérielles.

 

Le projet était composé de deux parties :

  1. L’équipement en électrification solaire du secrétariat

  2. L’équipement en matériel informatique et d’impression de ce secrétariat

  • Déroulement du projet :

L’installation a été réalisée mi-octobre 2016 par la société CB-Energie de Dédougou.


Le secrétariat l’établissement scolaire a été équipé de :

  • Un ordinateur portable 

  • Une imprimante 

  • Une photocopieuse 

Une partie du financement a été assuré  par les instances gestionnaires du collège (association de parents d’élèves, instances villageoises …)
Ces instances locales ont voulu s’impliquer dans la réalisation et la réussite de ce projet ce qui pour nous est un point extrêmement positif. L’association souhaitant apporter une aide d’investissement et non de fonctionnement récurrent afin que les populations locales se prennent en charge.
L’équipement a été opérationnel pour la majeure partie de l’année scolaire ce qui a soulagé le travail des professeurs.

 

Réalisation de trois forages dans les villages de Safané, Dossi (commune de Boni) et Oullo commune d'Oury

  • Les objectifs du projet :

Le projet visait à l’amélioration durable des conditions de vie dans trois villages de la boucle du Mouhoun (Burkina Faso). Pour cela il était prévu 


-    de compléter l’accès à l’eau potable,
-    de former à l’hygiène
-    de sensibiliser à la nécessité d'infrastructures d'assainissement de base


Le projet comprenait les actions suivantes :

- réalisation de trois forages en eau potable à Safané (quartier Massabé), village d’Oullo (commune d’Oury) et Dossi (commune de Boni) avec installation d’une pompe à motrice humaine (pompe Volonta) et aménagement de la superstructure.


- La formation des populations à l’hygiène selon deux thèmes : le maintien de la potabilité de l’eau puisée et le péril fécal.


- réalisation d’un audit sur les infrastructures d’assainissement existantes localement et identification des besoins. Audit réalisé à l’aide d’interview des populations locales.

 


Le seul accès à l’eau potable ne peut garantir que celle-ci pourra être consommée sans danger si un minimum de précautions d’hygiène n'est pas pris. Les usagers seront formés à l'exploitation et aux mesures d'hygiène pour conserver cette potabilité. Par exemple l’eau peut être contaminée lors de son transport du forage au domicile (à cause de seaux mal lavés, des insectes, de la chaleur, etc.…) et devenir vecteur de maladies telles les diarrhées aiguës qui sont responsables chaque année à elles seules de nombreux décès.

  • Déroulement du projet :

Réalisation des trois forages

C’est l’OCADES de Dédougou, notre partenaire sur place, qui était chargé d’assurer la réalisation des trois forages (choix des entreprises, notification des marchés, suivi de réalisation, réception des ouvrages, paiement des factures …)

Les travaux de forage ont été réalisés par la société GEOFOR, ont débuté en avril 2015 et se sont terminés en juin 2015.

Les analyses d’eau des trois sites ont réalisé fin juin. Les trois résultats indiquaient une eau respectant les critères de potabilité en vigueur au Burkina Faso et respectant les normes OMS

Les infrastructures et l'installation de pompes VOLENTA ont été faits par la société GETIA International. 

Deux puits ont été opérationnels en février 2016, le troisième fin 2016.

La population locale a pris part aux travaux  en réalisant l’aménagement des sites et en s’impliquant dans le suivi des travaux.

 Formation à l’hygiène des populations concernées par les forages

Les sessions de formation ont été assurées par l’équipe de coordination des micro-projets de l’OCADES après une préparation dans les locaux de l’OCADES les formations se sont déroulées sur place du mardi 28 juin au jeudi 30 juin 2016.


Les modules ont abordé les thèmes suivants :
-    Identification des maladies liées à l’hygiène et à l’assainissement


-    La gestion des sources d’eau et les méthodes de conservation de l’eau potable.

Les formations se sont déroulées dans chaque lieu le soir à la tombée de la nuit pour regrouper le maximum de personnes. Au total c’est 1050 personnes qui ont assisté à ces formations 400 à Dossi, 350 à Oullo et 300 au quartier Massabé de Safané.

 

Audit assainissement

La réalisation de cette prestation a été confiée à la Société Lohé Consult de Dédougou. L’ OCADES assuré le suivi ce cette mission. Cette prestation s’est déroulée du 8 juin 2017 à fin juillet 2017.

L’objectif global de cette étude visait à obtenir une meilleure connaissance de la situation actuelle de l’accès à l’eau potable et à un assainissement amélioré et les pratiques des comportements d’hygiène permettant de mieux préciser les actions à venir.


A travers cette étude, les objectifs spécifiques suivants étaient poursuivis :

-    mener des enquêtes auprès des ménages dans les trois localités afin de faire un état sur l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement ;


-    organiser et réaliser des entretiens avec les services centraux et les institutions interétatiques (structures administratives, ONG, Associassions, mairies) sur la situation d’assainissement;


-    organiser et tenir des réunions focus group avec les personnes responsables (leader) des trois villages concernés par l’étude ;


-    effectuer des visites d’observation des décharges des lieux publics afin d’établir la situation d’assainissement ;


-    organiser et tenir des ateliers de restitution des résultats dans les trois localités concernées par l’étude ;


-    mener toute autre activité connexe à l’audit.

 

Pérennité et maintenance du projet :

Pour garantir la pérennité du fonctionnement des pompes il faut  que les populations concernées s’organisent pour en assurer la gestion (paiement de l’eau) et la maintenance des installations. Ces actions peuvent être réalisées par des comités locaux, soit prises en charge par des structures municipales.

Pour chaque forage a été demandé par notre association la mise en place d'une AUE (Association d’Utilisateurs de l’Eau). 

Cette organisation est opérationnelle pour le forage d’Oullo. Pour Boni et Safané les structures sont en cours de constitution.

 

Notre partenaire OCADES assure un suivi de la mise en place de ces structures de gestion.

Bilan global du projet :

 

Le projet avait pour objectifs d'améliorer de façon significative l'accès à l'eau potable pour des centaines d'habitants en moyenne 300 par forage. L’utilisation de l’eau potable par la population locale doit contribuer à diminuer les maladies diarrhéiques et donc permettre une meilleure santé surtout pour les populations les plus jeunes qui sont les plus exposées.

La réduction des temps liés à la « corvée d’eau » permettra aux femmes de disposer de plus de temps pour s’occuper de leur famille ou pour s’impliquer dans des activités génératrices de revenu (AGR). Pour les enfants ils auront un peu plus de temps pour étudier leur leçon ou faire leur devoir.

Sur ce point les résultats du projet sont très positifs, permettre aux populations d’avoir l’eau potable est une énorme avancée pour eux. 

Le village de Safané quartier de Massabé

Environs du forage de Boni

Le village d'Oullo

Opération de forage à Safané

Opération de forage à Boni

Réunion avec les responsables de Oullo

Réunion avec les responsables de Safané

Rencontre avec responsable à Boni

Pompe et abreuvoir à Boni

Installation de la pompe à Safané

Les Amis de Dédougou

12 rue des Pins

91330 Yerres

@ les.amis.de.dedougou@gmail.com

Navigation

Accueil      Qui sommes nous?           Notre fonctionnement           Nos actions                Comment nous aider      Le pays          

Contact     Naissance                        Le conseil d'administration    Nos actions en cours

                Statuts et objectifs           L'OCADES                            Nos actions réalisées

                Domaine d'intervention       

 

Directrice de la publication Mme Jacqueline Rigot 

Hébergeur : Wix.com

       2018 © Les Amis de Dédougou

Version  V1.0

Les