Actualités

Bulletin n° 30 de l'association septembre 2021

Le 11 décembre à 20h30 Concert au CEC de Yerres

AfficheConcertMairieLaTraviata_Image.jpg
SommaireBulletin30.jpg

L'éditorial de la Présidente septembre 2021

C’est avec une immense joie que je viens partager, Chers Amis de Dédougou, ces bonnes et belles nouvelles : 
• Alors que le bruit court que l’individualisme gangrène nos civilisations décadentes, qu’il devient difficile de trouver des personnes qui veulent donner de leur temps pour les autres, dans l’association Les Amis de Dédougou deux personnes viennent de s’engager.
 ......

Opéra de Verdi LA TRAVIATA 
Par l'ensemble orchestre/chœur Note et Bien

Logo-NoteEtBien.jpg
Logo-Intermarche.jpg
Logo-Yerres.jpg
Logo-ADD.jpg

Au profit des Amis de Dédougou pour le financement de la réalisation d'un forage en eau potable pour un centre d'accueil de jeunes handicapés au Burkina Faso

LE CENTRE « SIGI TE MOGO SON » UN LIEU D’ACCUEIL ET DE FORMATION 
  POUR DES JEUNES PORTEURS D’UN HANDICAP

Au Burkina Faso la prise en compte des personnes handicapées est récente. Le pays dispose de très peu d’infrastructures pour l’accueil et la formation des enfants, des jeunes et des adultes handicapés.
En 2017, les Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso (SAB), qui dirigent l'école Sainte Bernadette où nous avons financé plusieurs projets, ont créé à Dédougou un centre d’accueil et de formation pour des jeunes porteurs de handicap : " L’objectif est que chaque jeune puisse être accueilli et formé pour pouvoir s’intégrer dans la société dans laquelle il vit et ainsi prendre en main sa destinée ".
Pour cette raison le centre a été appelé « Sigi te mogo son » (ce qui signifie en langue Dioula " l’inaction n’est pas une bonne chose "). 

Les Amis de Dédougou ont été sollicités par la Directrice du centre pour financer des équipements afin d'améliorer les conditions d'accueil et de formation des jeunes.
Après étude du projet, les membres du conseil d’administration ont décidé de mettre tout en œuvre pour financer les équipements demandés. En effet le centre « Sigi te mogo son » est le seul centre de formation implanté dans la région de la Boucle du Mouhoun (1 900 000 habitants), dont le chef-lieu est DÉDOUGOU (120 000 habitants). 

Image2.jpg
Image1.jpg

Ce centre est équipé pour accueillir 34 jeunes au maximum. Il dispose actuellement de :
- Trois ateliers équipés pour l’apprentissage ;
- Une salle polyvalente ;
- Deux dortoirs, un pour les filles et un pour les garçons ;

- Un jardin maraicher d’une superficie de 250 m2 ;
- Un élevage de porcs ;
- Trois ânes pour tirer les charrettes et déplacer les charges

 

Image3.jpg
Image4.jpg

Les bénéficiaires
Les jeunes, âgés de 15 à 25 ans, sont accueillis pour une durée de formation de 3 ans.
Ces jeunes filles et jeunes gens viennent de différentes régions du BURKINA FASO, sans distinction d’origine ethnique, de culture et de religion. Ils sont tous porteurs de handicap (albinos, sourds-muets, jeunes atteints de nanisme, handicapés-moteurs, jeunes atteints de trisomie …). 
Tous les jeunes, sauf exception, sont hébergés au centre. 
Les formations proposées sont les suivantes : la couture, la coiffure, le tissage (confection de lits picot, de chaises, …). De plus, tous les jeunes sont initiés au maraichage, à l’élevage des porcs, à la cuisine. 
Par ailleurs ce sont les jeunes qui prennent en charge la vie quotidienne du centre. Ils participent à l’entretien des locaux, des abords, du linge personnel et collectif, à la préparation des repas, à la production d’une partie de leur alimentation (légumes, fruits, viande …).

Image6.jpg
Image5.jpg

Atelier de couture avec poste adapté pour une personne atteinte de nanisme.

Image7.jpg

Atelier de coiffure : têtes de mannequin coiffées.

Depuis la création du centre, ce sont 45 jeunes qui ont terminé, avec succès, leur formation. Ils sont actuellement installés à leur compte. 

Image8.jpg
Image10.jpg
Image9.jpg

                                                Atelier tissage : chaise et lit pico

Les besoins exprimés
Pour améliorer la vie quotidienne des jeunes au centre il est indispensable de :
■ Alimenter le centre en eau potable 

Cette opération est à réaliser en urgence car actuellement le centre n'est pas alimenté en eau potable. 
Les jeunes doivent aller puiser l’eau, dont ils ont besoin, au forage voisin (eau potable) et dans un puits (eau non potable). Ils doivent porter des récipients d’eau sur plusieurs centaines de mètres. Cette eau leur est nécessaire pour les soins d’hygiène, la cuisine, l’entretien des locaux et du linge, pour l’arrosage du jardin, l’élevage des animaux …

Image11.jpg

Il est prévu la réalisation d’un forage en eau potable avec pompe photovoltaïque. Cet ensemble comprend :
•    Un forage pour atteindre la nappe profonde de Dédougou, entre 60 et 80 m,
•    Une pompe de type Volanta avec un moteur électrique débrayable,
•    Des panneaux solaires alimentant le moteur de la pompe, 

Par ailleurs, pour information, le forage en eau potable sera complété d’un château d’eau et d’un réseau d’adduction avec différents points de puisage suivant l’utilisation.

D’autres équipements ont été également demandés pour compléter et parfaire les installations du centre : 
-    La construction d’une cuisine et d’un magasin pour entreposer les vivres. Ce projet est actuellement en cours de réalisation afin qu’il soit terminé pour la rentrée des jeunes au début du mois de novembre 2021.
-    La construction de douches et de latrines pour les garçons et les filles, 
-    L’achat d’un congélateur fonctionnant à l’énergie solaire.


 

Le projet financé, par la collecte réalisée à l’occasion du concert du 11 décembre 2021, est la création d’un forage en eau potable au centre d’accueil « Sigi Te Mogo Son » de Dédougou

 

Retrouvez toutes les informations de de la vie de l'association dans nos bulletins d'informations

Bulletin n°29 mars 2021

. Editorial de la présidente

. Comment ça va à Dédougou

. Un nouveau projet démarre à Tougan

. Un autre projet se termine au Collège de Daman

. Des nouvelles de là-bas

          L'école Safané "A" : aide à la cantine et ordinateurs

          L'école Henri Feder : élèves et enseignants témoignent

          L'orphelinat Ste Cécile : voeux et remerciements

. Pour Noël, un beau cadeau pour les jeunes de Tougan

. Culture

           Livre : Amadou Amal, porte-parole des violences faites aux femmes au Sahel

           Documentaire : "Sankara n'est pas mort"

. Sport : H.F. Zango, un sportif burkinabè à l'honneur

Image-empty-state.png

Bulletin n° 28 septembre 2020

· Editorial de la présidente

·  Financement des projets

·  Hommage à Emmanuel Gala

· Des nouvelles des établissements scolaires

·  Au Collège de Daman: un projet «rondement» mené!

· Des nouvelles de l'orphelinat Ste Cécile

· A Tougan : des jeunes très impliqués dans de nouveaux projets

· Chorales confinées

· L'Association confinée

· Bref aperçu du système public de santé au Burkina Faso 1

Image-empty-state.png

Bulletin n°27 mars 2020

  •  Editorial de la présidente

  • Au revoir, Yvonne

  • Rendez-vous à ne pas manquer

  • Bilan de nos actions ici

  • Les projets réalisés ou en cours de réalisation

  • D'excellentes nouvelles pour le collège de Daman

  • Soins aux élèves de l'école de Safané

  • Soutien aux cantines de l'école de Safané "A " et du collège et lycée St Gabriel

  • Les cantines au Burkina Faso 9

  • Échos de l'Assemblée Générale 11

  • Culture: 12

  • Des sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso classés au patrimoine mondial de l’Unesco

  • Coordonnées de l’association 12

Image-empty-state.png