EDITORIAUX DE LA PRÉSIDENTE  

Mars 2020

La vie d’une association c’est un peu comme la vie de chacune et chacun … il y a des hauts et des bas … l’état général est plus ou moins bon … et puis il y a les nouvelles qui nous parviennent au quotidien … celles qui motivent, qui redonnent du tonus qui propulsent en avant … puis il y a celles qui attristent, celles qui nous obligent à envisager les choses autrement, celles qui compliquent le quotidien … celles qui parfois nous révoltent !

Il en a été ainsi pour notre association durant les 6 derniers mois qui viennent de s’écouler.

PROFONDE TRISTESSE, à l’évidence qu’il ne sera pas possible d’aller partager le quotidien de nos Amis de Dédougou, comme nous en avions l’habitude, en raison des problèmes sécuritaires. Pour notre association cela complique les relations avec certains de nos partenaires (voir le compte-rendu de l'Assemblée Générale page 11).

REVOLTE ET TRISTESSE en découvrant chaque semaine, voire chaque jour que dans certaines régions du BURKINA des hommes, des femmes, des jeunes et des enfants sont victimes du djihadisme simplement parce qu’ils pensent, vivent, croient autrement.

EMOTION ET DOULEUR en apprenant le décès de notre amie YVONNE, la Présidente du Groupement Villageois des Femmes du Village de TOROBA (voir article page 3).

GRANDE JOIE de découvrir, à l’ouverture d’un message internet, que l’Agence des Micro-Projets et la Fondation Impala Avenir participent au financement du projet du Collège de DAMAN (voir article page 7)

BEAUX MOMENTS DE JOIE PARTAGES à l’occasion de tous les évènements organisés « ici », qui se sont traduits par une progression des dons effectués par nos adhérents et sympathisants.

SATISFACTION devant l’engagement des membres actifs à prendre plus de responsabilités au sein du bureau et du conseil d’administration de l’association. (voir tableau page 11)

CEPENDANT si nos Amis de Dédougou « là-bas » sont tristes de la situation qui sévit dans leur pays, ils ne sont pas résignés. MALGRE TOUT ils continuent à se battre au quotidien et la solidarité s’organise pour accueillir les familles qui ont fui leurs villages.

L’association Les Amis de Dédougou poursuit ses actions « là-bas », plus que jamais. Cela est possible parce que « ici » et « là-bas » toutes et tous s’investissent.

UN GRAND MERCI A CHACUNE ET CHACUN D’ENTRE VOUS.

 

Septembre 2019

Le Burkina Faso, pays de nos amis de Dédougou, ne va pas bien.


Le Nord, le Nord-Est et le Nord-Ouest sont confrontés à une insécurité grandissante qui a complètement désorganisé la vie politique, économique, sociale de ces régions et jeté des centaines de milliers de burkinabè, fuyant la violence des groupes djihadistes (voir page 4). « Il n’y a pas un jour pas une semaine sans de nouvelles victimes » selon les mots du Ministre des Affaires Etrangères, Alpha BARRY.
Cette situation entraine des perturbations sur l’ensemble du pays car l’Etat investit en priorité dans le secteur de la défense et les domaines comme la santé, l’éducation… en subissent de lourdes conséquences.


Nos amis burkinabè souffrent !
Lorsque des membres de nos famille ou des amis souffrent nous savons que ce n’est pas le moment de les abandonner mais au contraire le moment de leur témoigner, plus que jamais, notre amitié, notre soutien.


Je vous remercie vivement d’avoir permis la réalisation des différentes actions dont rend compte ce bulletin.


Les projets ne manqueront pas cette année, encore. J’insiste particulièrement sur les besoins concernant l’éducation, la formation des enfants, des jeunes et des adultes. Soutenir nos amis burkinabè dans ce domaine c’est leur donner des moyens pour lutter contre l’extrémisme.

 

Je compte sur chacune et chacun d’entre vous pour les soutenir dans leur combat. Merci.

 

Mars 2019

Cher(e)s Ami(e)s de Dédougou de là-bas et d’ici,

Chers Amis de DEDOUGOU, d'ici et de là-bas,

À la lecture des articles de ce 25ème bulletin deux mots à vous dire : BRAVO et MERCI !

Grâce au soutien multiple et multiforme de nos adhérents, de nos sympathisants, de nos responsables des collectivités territoriales et des entreprises, de nos amis musiciens et choristes, de notre paroisse...

Grâce à l'accompagnement et à la participation efficaces de nos partenaires et de nos amis, là-bas...

Au collège de DAMAN les 2 salles de classe, dont la construction a débuté durant les grandes vacances, sont terminées..

À l'école primaire Sainte Bernadette de DEDOUGOU, depuis la rentrée de septembre, tous les élèves prennent le repas de midi dans leur nouvelle « cantine »...

À l'école primaire de SAFANE « A » la salle informatique vient d'être inaugurée...

Allez bien vite prendre connaissance, dans les pages de ce bulletin, de ces bonnes nouvelles et de toutes les surprises et informations que vous réserve l'association « Les Amis de Dédougou ».

Cependant ces bonnes nouvelles ne doivent pas nous faire ignorer que nos amis burkinabè sont confrontés à une insécurité grandissante. Longtemps épargné par les groupes djihadistes du Sahel, le Burkina Faso est devenu une de leurs cibles. Les premières attaques se sont concentrées dans le Nord puis ont gagné d'autres régions comme l'Est. Plus les régions visées manquent d'infrastructures et de services publics plus la tâche des groupes extrémistes est facilitée.

Faire fuir l'Etat fait partie de la stratégie des djihadistes afin que les populations adhèrent à leur « doctrine ».

Toutes les actions que nous menons, qui concourent à l'éducation, à l'autonomie et au développement de la personne (enfant, jeune ou adulte), sont autant de moyens, modestes soit, qui concourent à lutter contre la propagation du terrorisme.

ICI, NE BAISSONS PAS LES BRAS !

 

PLUS QUE JAMAIS, NOUS DEVONS CONTINUER À ACCOMPAGNER NOS AMIS DE DEDOUGOU !

 
 

Septembre 2018

Cher(e)s Ami(e)s de Dédougou de là-bas et d’ici,

Participer à la réalisation de ce bulletin est pour moi l'occasion de relire l'année associative qui vient de s'écouler et de me projeter dans celle qui arrive. Je profite de cela pour vous livrer cher(e)s ami(e)s, d'ici et de là-bas, quelques convictions et réflexions.

L'année 2017-2018 a été riche en événements de nature très diverses : réunions, concerts, action de Noël, assemblée générale, mission de 4 membres au Burkina Faso, fête Afrique, rédaction de dossiers pour des demandes de financement et des tâches conduites au fil de l'eau...

Merci à chacune et à chacun d'avoir permis tout cela.

Tous les liens créés, tous les projets financés cette année, grâce à l'excellente collecte de fonds réalisée (environ 32 000€), sont remarquables. Tous ces efforts conjugués vont permettre à nos AMIS DE DEDOUGOU, au Burkina Faso, de réaliser leurs projets afin de vivre plus dignement.

Réaliser cela, quelle que soit notre fonction, notre position sociale, c'est simplement chercher à établir ou à rétablir un équilibre entre les êtres humains. C'est de notre responsabilité d'homme et de femme.

Bravo à chacune et à chacun d'y participer.

De ce fait à la rentrée scolaire 2018 les collégiens de Daman disposeront de 2 classes supplémentaires tant attendues (voir p 8), les élèves de l'école Sainte Bernadette d'un préau agrandi et réaménagé (voir p 15) et d'autres actions que vous découvrirez en lisant ce bulletin.

Cependant ces petits ou grands coups de mains font naître beaucoup d'espérance et motivent nos ami(e)s là-bas à se prendre toujours plus en charge. Il est donc de notre devoir, ici, de soutenir jusqu'au bout les projets en cours de réalisation et 'accompagner les bénéficiaires qui le demandent jusqu'à ce qu'ils soient capables de faire vivre leurs "entreprises".

Pour l'année 2018-2019 nous avons besoin de chacune et de chacun d'entre vous, adhérents, sympathisants, dirigeants d'entreprises et de fondations, responsables des collectivités locales, membres de la communauté paroissiale...pour construire 2 autres classes au collège de Daman et poursuivre l'accompagnement des femmes qui exploitent le jardin maraîcher de TOROBA.

Durant toute cette nouvelle année des occasions pour soutenir ces projets sont déjà programmées.

Nous avons besoin de davantage de membres actifs dans l'association … Venez nous rejoindre.

PREMIER RENDEZ-VOUS À NE MANQUER SOUS AUCUN PRETEXTE : DIMANCHE 14 OCTOBRE (voir invitation page suivante).

 

Je sais que je peux compter sur chacune et chacun d'entre vous. Merci.

 

  • Jacqueline RIGOT

Navigation

Accueil      Qui sommes nous?           Notre fonctionnement           Nos actions                Comment nous aider      Le pays          

Contact     Naissance                        Le conseil d'administration    Nos actions en cours

                Statuts et objectifs           L'OCADES                            Nos actions réalisées

                Domaine d'intervention       

 

Les Amis de Dédougou

12 rue des Pins

91330 Yerres

@ les.amis.de.dedougou@gmail.com

Directrice de la publication Mme Jacqueline Rigot 

Hébergeur : Wix.com

       2018 © Les Amis de Dédougou

Version  V1.0